Entre grandes villes et villages, le juste équilibre

Lena s’excuse mais une gastro foudroyante l’empêche de rédiger son article, c’est chose remise à plus tard, promis !

Après Surabaya, direction Yogjakarta, par le train, en classe executive : c’est la seule dans laquelle il est interdit de fumer. On bénéficie de la clim, mais attention, elle est tellement forte qu’on peut louer des couvertures ! Et 5h30 pour faire 320 km : on regrette notre TGV. A Yogya, nous visitons le Kraton (palais du sultan).

On peut y assister à des représentations de Gamelan et de Wayang (spectacle de marionnettes locales). Nous baladons aussi sur le marché local avec ses étals de vêtements en Batik, de nourriture, d’épices et de voiles pour femmes musulmanes

 

Avec notre guide Tommy, nous partons enfin visiter la région de Borobudur, le plus grand temple bouddhiste d’Asie du Sud-Est (d’après le Lonely Planet). La journée démarre encore très tôt car nous allons visiter une école dans un petit village très pauvre au dessus de Borobudur et que la classe commence vers 6h … Nous assistons ainsi à la séance de gymnastique hebdomadaire pendant laquelle tous les enfants de toutes les écoles du pays « bougent » en rythme, pas du tout synchronisés. Les filles sont malgré tout un peu plus appliquées que les garçons qui préfèreraient certainement aller jouer au foot !

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=7E0vhJZASNY]

Tommy nous explique que son association Rumah Guides soutient ce village dans lequel les gens manquent de tout : il a d’ailleurs amené avec lui 5 paires de chaussures neuves qui seront offertes à 5 enfants dont les parents ne peuvent apparemment pas payer ce type de fournitures : nous visitons rapidement le village d’agriculteurs et buvons un café dans une famille qui nous offre omelettes, beignets et papaye : une grande leçon de générosité et d’humilité pour … nous 5.

Puis, c’est l’heure de la leçon de poterie dans un autre village d’artisans potiers : les filles s’essaient au tour et sont ravies de leurs créations : je leur propose donc de faire un stage chez Annie-Claude en rentrant et Mady déclare fièrement et rapidement : « moi , je veux être potière quand je serai grande ! »

En redescendant dans la plaine, nous traversons les champs de tabac et de piment pour découvrir le majestueux temple de Borobudur. Malgré les éruptions des volcans alentours, les bombes terroristes et les tremblements de terre, Borobudur affiche un très bon état de conservation, en grande partie grâce au soutien de l’Unesco : 9 terrasses, des bouddhas partout, de très belles frises et sur la dernière terrasse figurant le nirvana, des stupas cachant là encore de nombreux bouddhas.

Il fait très chaud, nous sommes fatigués et nous rentrons profiter de la piscine de l’hôtel.

Une constante dans nos visites et sorties diverses depuis que nous sommes en Indonésie et encore plus depuis Java : Mady attire systématiquement la sympathie des gens que nous croisons : ils adorent ses joues et lui pincent à chaque fois : elle craque !!! D’autre part, nous avons aussi souvent l’impression d’être des bêtes de foire car les locaux nous sollicitent beaucoup pour nous prendre en photos avec leur famille. A croire qu’ils ne voient pas beaucoup d’occidentaux par ici, et pourtant, des touristes, il y en a !! Les filles ont joué le jeu un temps. Maintenant, elles refusent et partent se cacher pour éviter la séance photos : il ne reste que nous, mais moi, ça me fait bien rire de poser en débardeur et short à côté des mamies voilées !

Notre voyage alterne les grandes villes proches de nos standards occidentaux et les petits villages authentiques. Ce mix nous convient bien car nous sommes impressionnés par les conditions dans lesquelles les gens vivent dans les campagnes : c’est humainement très riche. Et en parallèle, les enfants apprécient de retrouver par moment des vraies routes goudronnées, des resto internationaux, qui leur rappellent les goûts qu’ils connaissent.

Isa

PS : nous ne pouvons pas répondre à chaque commentaire, mais nous lisons chaque commentaire avec beaucoup de plaisir. Chaque fois, cela nous fait chaud au coeur, merci à tous.

12 réponses à “Entre grandes villes et villages, le juste équilibre

  1. Le temps de « la dolce vita » semble fini, nous voyons toute la famille marchant d’un bon pas, sur les chemins, au milieu des volcans et tout ça trés tôt le matin, du reste Mady a son bâton de pélerin et le sourire, les fins de journées dans la piscine ont l’air d’être appréciées…Nous espérons que la santé de Léna s’est ameliorée et qu’elle n’a pas contaminé les autres membres de la famille. Bonne continuation et gros baisers à tous.

  2. Caroline & Laurent Callens

    Salut à tous les 5 !
    Isa, tu écris presque en t’excusant que vous ne pouvez pas répondre à tous les commentaires, mais sachez que si de notre côé on n’en met pas souvent, on ne perd pas une miette de vos aventures !
    Ce que j’ai préféré, comme articles :
    – la « galère », bien sûr (un must) ;
    – les contacts avec la population locale : j’ai adoré la « non-langue de bois » de Fred ;
    – ce dernier « Entre grandes villes et villages, le juste équilibre » : je le comprends si bien (les enfants qui rêvent de manger au pizza hut, mais qui se régalent de découvrir de nouvelles saveurs…).
    Profitez-en bien !
    Bises
    Caro & Laurent Callens

  3. Pas eu le temps de remercier Cléo pour ses commentaires gastronomiques qu’un nouvel article nous arrive sur votre vie de voyageurs au long cours qui nous intéresse toujous autant !
    Bravo Cléo ! et tu peux te laisser photographier- tu es superbe!- sauf peut-être quand les passés simples te font faire une mauvaise tête ! on peut le comprendre mais tu es sans doute déjà au plus que parfait !!!
    Tous nos voeux à Léna de meilleure santé mais je pense que tu as déjà retrouvé la forme
    Bises à tous les 5

  4. salut c ‘est stella
    c’est super j’espere que tu ira mieu lena
    les photos sont vraiment super mady est trop mignone sur la photo ou elle fait la poteri
    je vous fait de gros gros bisous et lena soigne toi bien !!!
    ps : moi j’ai le rhume et mal a la gorge

  5. Sur la photo du temple, je pense bien reconnaître les filles. Mais je m’interroge sur la tenue vestimentaire de Léna et Cléo… J’espère que vous aurez trouvé du Coca pour Léna et qu’elle sera vite remise. Bises à tous.

    • Effectivement, ce sont bien Lena et Cléo qui portent un sarong, tenue obligatoire pour entrer dans les temples à la fois bouddhistes et hindouistes.
      On nous les propose à chaque entrée. Mady a été dispensée cette fois-ci, compte-tenu de son âge.

  6. La danse country va bientôt coloniser l’île de Java : les enfants des écoles dansent déjà en ligne : c’est un peu militaire mais bon …
    Trop rigolote la photo de famille indonésienne ; cherchez l’intrus : 3 gavroches à la casquette !
    Ils semblent plutôt avoir une certaine ouverture d’esprit ; ils vous prennent tels que vous êtes ,bikini compris (en piscine bien sûr ).
    Bises à vous 5 .
    Mamie

  7. bonsoir !j’espère que Lena va mieux ..! c magnifique de pouvoir rencontrer des personnes et des cultures différentes dans des super endroits c trop beau … je ne suis pas fan de lecture ! lol mais là je dois dire que je prends un réel plaisir !! les photos tjr aussi belles et de voir vos visages aussi radieux et heureux ça fait chaud au cœur … je vous embrasse à bientôt

  8. un reel plaisir vos photos jadore les bouddah cest si calme milles bisous a lena kelle guerisse vite et maddy cest vrai ke tes joues sont a croker alizée se regale de vous lire et vous fait denormes bisous

  9. tout d’abord un bon rétablissement à Léna .la gastro c’est pas rigolot et ça met vite à plat , mais heureusement ça ne dure pas ;alors courage ! sacrée Mady , quel entousiasme , et joie de vivre ! ….ça fait plaisir à voire ; les reportages toujours aussi interessants et les prises de vues formidables , quel plaisir de nous faire partager votre périple . nous attendons avec impatience de vos nouvelles , et prenons un immense plaisir à vous lire .bonnes continuation et d’autres découvertes .les filles n’hésitez pas à vous faire photographiers avec la population c’est de bons souvenirs pour vous et les gens des différents pays que vous avez la chance de découvrir. à bientot !

  10. Justement, ce soir, nous dînons chez Annie-Claude, la potière, donc
    nous prendrons rendez-vous pour un stage….
    Léna, j’espère que ton état va s’améliorer rapidement pour que tu puisses continuer le voyage dans de bonnes conditions et prendre du
    plaisir. Courage.
    Gros bisous à tous.

  11. Et ben voilà, les découvertes continuent pour les parents (qui savaient un peu par les livres) mais surtout pour les filles qui en auront à raconter aux copines . Mady, artiste-potière, une révélation . Vous avez tous l’air épanoui, sur les photos; vous faîtes plaisir à voir . Bon, Mady, je vois qu’il te reste encore des joues assez développées . Allez Léna et Cléo, un effort pour les photos, car je pense que vous leur faîtes beaucoup plaisir .
    Bon courage, Léna ; ça ira mieux demain
    Tendres bises à tous les 5
    Papi Georges

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s