Archives quotidiennes : 1 octobre 2011

Entre grandes villes et villages, le juste équilibre

Lena s’excuse mais une gastro foudroyante l’empêche de rédiger son article, c’est chose remise à plus tard, promis !

Après Surabaya, direction Yogjakarta, par le train, en classe executive : c’est la seule dans laquelle il est interdit de fumer. On bénéficie de la clim, mais attention, elle est tellement forte qu’on peut louer des couvertures ! Et 5h30 pour faire 320 km : on regrette notre TGV. A Yogya, nous visitons le Kraton (palais du sultan).

On peut y assister à des représentations de Gamelan et de Wayang (spectacle de marionnettes locales). Nous baladons aussi sur le marché local avec ses étals de vêtements en Batik, de nourriture, d’épices et de voiles pour femmes musulmanes

 

Avec notre guide Tommy, nous partons enfin visiter la région de Borobudur, le plus grand temple bouddhiste d’Asie du Sud-Est (d’après le Lonely Planet). La journée démarre encore très tôt car nous allons visiter une école dans un petit village très pauvre au dessus de Borobudur et que la classe commence vers 6h … Nous assistons ainsi à la séance de gymnastique hebdomadaire pendant laquelle tous les enfants de toutes les écoles du pays « bougent » en rythme, pas du tout synchronisés. Les filles sont malgré tout un peu plus appliquées que les garçons qui préfèreraient certainement aller jouer au foot !

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=7E0vhJZASNY]

Tommy nous explique que son association Rumah Guides soutient ce village dans lequel les gens manquent de tout : il a d’ailleurs amené avec lui 5 paires de chaussures neuves qui seront offertes à 5 enfants dont les parents ne peuvent apparemment pas payer ce type de fournitures : nous visitons rapidement le village d’agriculteurs et buvons un café dans une famille qui nous offre omelettes, beignets et papaye : une grande leçon de générosité et d’humilité pour … nous 5.

Puis, c’est l’heure de la leçon de poterie dans un autre village d’artisans potiers : les filles s’essaient au tour et sont ravies de leurs créations : je leur propose donc de faire un stage chez Annie-Claude en rentrant et Mady déclare fièrement et rapidement : « moi , je veux être potière quand je serai grande ! »

En redescendant dans la plaine, nous traversons les champs de tabac et de piment pour découvrir le majestueux temple de Borobudur. Malgré les éruptions des volcans alentours, les bombes terroristes et les tremblements de terre, Borobudur affiche un très bon état de conservation, en grande partie grâce au soutien de l’Unesco : 9 terrasses, des bouddhas partout, de très belles frises et sur la dernière terrasse figurant le nirvana, des stupas cachant là encore de nombreux bouddhas.

Il fait très chaud, nous sommes fatigués et nous rentrons profiter de la piscine de l’hôtel.

Une constante dans nos visites et sorties diverses depuis que nous sommes en Indonésie et encore plus depuis Java : Mady attire systématiquement la sympathie des gens que nous croisons : ils adorent ses joues et lui pincent à chaque fois : elle craque !!! D’autre part, nous avons aussi souvent l’impression d’être des bêtes de foire car les locaux nous sollicitent beaucoup pour nous prendre en photos avec leur famille. A croire qu’ils ne voient pas beaucoup d’occidentaux par ici, et pourtant, des touristes, il y en a !! Les filles ont joué le jeu un temps. Maintenant, elles refusent et partent se cacher pour éviter la séance photos : il ne reste que nous, mais moi, ça me fait bien rire de poser en débardeur et short à côté des mamies voilées !

Notre voyage alterne les grandes villes proches de nos standards occidentaux et les petits villages authentiques. Ce mix nous convient bien car nous sommes impressionnés par les conditions dans lesquelles les gens vivent dans les campagnes : c’est humainement très riche. Et en parallèle, les enfants apprécient de retrouver par moment des vraies routes goudronnées, des resto internationaux, qui leur rappellent les goûts qu’ils connaissent.

Isa

PS : nous ne pouvons pas répondre à chaque commentaire, mais nous lisons chaque commentaire avec beaucoup de plaisir. Chaque fois, cela nous fait chaud au coeur, merci à tous.

Publicités