Archives de Catégorie: Indonésie

Déjà 3 mois de voyage, et nous quittons l’Indonésie.

 Ces 3 premiers mois sont passés très vite pour nous. Nous venons de vivre 50 jours en Indonésie. Les enfants sont unanimes : elles ont préféré l’Afrique. Mais Fred et moi avons beaucoup aimé l’Indonésie.

 Elles ont apprécié Bali, Sumatra, mais pas trop Java, ni Lombok.

Elles ont été impressionnées par la saleté du pays : il n’y a effectivement pas ou peu de ramassage des ordures, les Indos qui vivent en tongue ou pieds nus ont les pieds noirs et les grandes villes sont très polluées, ce qui est difficile à supporter avec les chaleurs actuelles. Ils rotent, ils crachent partout (même les femmes).

Elles se sont bien rendu compte de la tendance des Indos à tenter de nous arnaquer sur les prix. Heureusement leur papa est là pour les recadrer.

Mais nous avons aussi rencontré plein de gens très sympas : Putu, Wayan, la serveuse du D Sultan à Senggigi, Tomy, Nunun, Yepei, Alex, Marcus, Lam, Fernando, Anna : nous retiendrons vos sourires et votre bonne humeur !

Mady ne compte plus toutes ces personnes qui lui ont pincé les joues : il y en a eu beaucoup trop à son goût !

C’est ici que nous avons testé le plus grand nombre de moyens de transport différents : train, bus, ferry, minibus, becak, scooter, barque :

 

 

 

 

 On a découvert les pratiques religieuses hindouistes et on a surtout profité des appels à la prière du Muezzin qui a souvent dérangé nos séances d’école et parfois nos nuits.

 Les filles n’ont pas aimé se lever à 4h du mat’ pour partir à la découverte des volcans, prendre un avion, visiter une école.

Mais elles ont globalement aimé la nourriture comme le Nasi Goreng, Mie Goreng, Ayam satay, le fruit du dragon et autres fruits exotiques : elles se sont gavées de pancakes à la banane et comme beaucoup de touristes, nous n’avons pas pu goûter au Durian qui nous a repoussées avec son odeur répugnante.

 Nous avons beaucoup apprécié la végétation, notamment l’abondance de fleurs de Tiaré et d’Hibiscus, nénuphars, mais aussi la rencontre avec la faune locale : de nombreux singes avec une mention spéciale pour les Orang-Outans, et elles regrettent qu’il y ait autant de lézards et de geckos.

 

 

  Voilà, une page se tourne, avec une certaine émotion. Place à la Thaïlande et plus précisément à Bangkok. Rassurez-vous, nous y sommes déjà et le centre de la ville est pour l’instant encore parfaitement sec !

 Isa, porte-parole de Mady, Cléo, Lena.

 

Publicités