Rendez-vous en terre (encore pas trop) connue

Frédéric Michalak est allé chez les Lolos noirs ? (cf émission tv « rendez-vous en terre inconnue »). Frédéric M——c se rend chez les Thaïs blancs.

 Après Cat Ba, nous allons d’abord à Ninh Binh. Au programme, école et découverte des paysages alentours. Nous retrouvons les formations karstiques typiques de la Baie d’Along … en version fluviale. Une promenade en barque de trois heures sur une rivière paisible est le moyen idéal pour s’immerger dans ce décor surprenant. Nous passons plusieurs grottes traversantes : il faut parfois baisser la tête et accepter l’obscurité.

Les filles qui conduisent nos embarcations manœuvrent avec une grande précision … Et pas seulement avec les mains …

Après ces quelques jours, nous partons pour notre découverte d’une minorité ethnique. Le Vietnam est composé de 54 groupes ethniques, bien différenciés dont les Vietnamiens, les plus nombreux. Les 53 autres groupes dits souvent « ethnies montagnardes » ou minorités, sont tenus à l’écart des structures économiques et politiques du pays, peut-être par volonté mais surtout par ostracisme de la part des dirigeants vietnamiens … A Hanoï, nous avions passé une soirée avec Perrine, un contact donne par Nadine. Ethnologue de formation, Perrine travaille pour l’association « Sourires d’enfants ».

 http://sites.google.com/site/souriresenfants/

La mission de ‘sourires d enfants’ est de favoriser la scolarisation des enfants des minorités. Les relations entre ces minorités et le pouvoir vietnamien sont ambiguës : délaissement scolaire et mises en avant touristique. Nous pensons depuis plusieurs semaines à séjourner dans une de ces ethnies, mais où aller ? Entre les Hmong de Sapa complètement exposés et les Lolos noirs (par exemple) inaccessibles, nous choisissons d’aller trois jours chez des Thaïs blancs (des cousins de Thaïlandais) au village de Ban lac, près de Maï Chau dans les pré-alpes tonkinoises. Nous sommes accompagnés de Truong, notre guide qui parle anglais.

Une bonne demi-journée de voiture sur des routes de campagne défoncées, avec des tronçons à 15km/h, un col, une vallée perdue, et nous voici arrivés. L’habitat traditionnel est respecté : les maisons en bambou reposent sur des pilotis. Les maisons d’accueil ne sont certes pas très nombreuses, mais en nombre suffisant pour que l’artisanat local y soit largement mis en avant.

 

L’équipement cuisine et salle de bain est assez sommaire.

Près de la cuisine, il ne fait pas bon être un cochon …

… Ou un poulet … Marlène participe volontiers aux tâches paysannes …

Nous logeons ensemble dans une pièce complètement vide avec sept matelas qui reposent sur le plancher en bambou tressé.

On vit dehors, sous les maisons, à quelques mètres des rizières. Ce village, c’est la campagne avec les canards, les chiens, les vaches, les charrettes et … assez peu de scooters …

Lors d’une promenade dans les alentours du village, je pose des questions à Truong notre guide vietnamien pour en savoir plus sur les conditions de vie des Thaïs blancs. Pour lui, tout va bien dans le meilleur des mondes. Qu’en est-il dans la réalité ? Les gens, chez qui nous logeons (des Thaïs blancs) parlent très mal anglais et ne s’intéressent pas à notre présence. Comme beaucoup d’autres touristes, nous ne sommes que de passage.

L’essentiel semble être que nous passions du bon temps. Alors c’est ce que nous faisons.

La nourriture est excellente : les meilleurs nems depuis notre arrivée au Vietnam. La sérénité des lieux provoque chez Marlène un talent subit pour le dessin au crayon. Elle se débrouille bien non ?

Pour que la soirée complète, nous assistons à un spectacle de danses. Les jeunes quittent leur jeans et leurs chaussures nike pour enfiler les tenues colorées traditionnelles.

Nous passons vraiment un super moment. La fin du spectacle est participative. Sur la « bamboo dance », il faut faire attention de ne pas se faire pincer les pieds.

Les Thaïs entonnent enfin une très surprenante chanson qui clame « Vietnam ! Ho Chi Minh ! Vietnam ! Ho Chi Minh ! ». Et pour conclure ce bel échange, rien de mieux que de partager une boisson : dans cette jarre, nous sirotons un alcool de riz à l’aide de pailles … en bambou …

Fred

 

9 réponses à “Rendez-vous en terre (encore pas trop) connue

  1. Hello,
    C’est toujours avec plaisir que je regarde vos photos. Celles de Lena lisant devant un paysage romantique, de Cléo, en reporter photographe et de Mady pas très rassurée, mais courageuse tout de même, sur le pont en bambou.
    Continuez à nous faire rêver.
    Bisous. Mamie Luce.

  2. hello la family autour du monde ! quel bel épisode!! j’imagine que cette tranche de vie chez les thai blancs va rester dans vos moments préférés, non ? en tous cas je suis impressionée car vous arrivez partout à trouver des activités hors du commun, des guides qui vous emmènent dans des endroits insolites! mais comment faites vous???
    Pour votre retour en France, une reconversion toute trouvée : lancer la bamboo dance comme danse de l’été !!
    PS : la loose: l’OM a perdu hier soir face à l’Olympiakos … c ce qu’on appelle la crise grecque !
    Bisous à tous les 7
    Sophie

  3. merci beaucoup pour la carte. on pense beaucoup à vous. gros bisous vous avez de la chance c est vraiment beau à bientôt. marie

    P.S. L’aventure continue à ce que l’on peut voir.
    J’aime beaucoup les photos de Léna sur fond de rizière (?) et de Cléo avec le Tshirt rose. Bravo au photographe. bises Manue

  4. cc Marina était ravie d’avoir eu le petit message de Cléo et aujourd’hui elle a reçu la petite carte encore ravie super .Trop contente d’avoir vos nouvelles car on etait tres impatiente de vous voir encore génial ET GROS BISOUS

  5. bsr !! encore des nouvelles rencontres et sites que vs nous faite partagés .. c génial ! vos visages sont rayonnant c beau à voir bravo à Marlène pour le dessin c trop jolie mais elle a vraiment déplumé le poulet ?? ou ct juste pour la photo .. les filles vous m’épatez de plus en plus vs êtes vraiment super !! je vs adore gros bisous à vous tous !

  6. Je ne crois pas dire de bêtise mais j’ai vu une danse folklorique locale (groupe Empi et Riaume si mes souvenirs sont bons) qui se déroulait avec des morceaux de bois qui étaient manipulés au sol par certains pendant que les autres dansaint en sautillant pour les éviter. Et les bois claquaient… c’était assez spectaculaire… J’espère que vous avez bien dormi dans votre charmant dortoir… et que les filles n’ont pas abusé de l’alcool de riz… Bises à tous.

  7. Les grottes traversantes pour mesurer sa peur du noir , un bon test mais quel spectacle à la lumière !Marlène au plumage de poulet , rien de surprenant maintenant qu’elle fréquente des chasseurs , par contre les esquisses au dessin , je n’y crois pas du tout ! Lena et Mady n’ont pas l’air de faire semblant avec les pailles pour goûter à l’alcool de riz ; Cléo donne l’impression d’être plus raisonnable , est-ce bien sûr .
    Vous avez perdu Bertrand ces trois jours ?
    Bises à tous.
    Huguette.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s