Cuzco, le nombril du monde

Manco Cápac, le premier inca, et sa sœur-épouse Mama Ocllo naquirent à l’Isla del Sol. Le dieu-soleil Inti dota Manco Cápac d’un bâton d’or et lui demanda de fonder une cité là où le bâton s’enfoncerait entièrement dans la terre. Manco Cápac et Mama Ocllo marchèrent longtemps vers le nord jusqu’à cet endroit où le bâton disparut dans le sol, lieu qu’ils nommèrent  Qosq’o (qui signifie nombril du monde en quechua).

Selon la légende, voici comment fut créée Cuzco avant de devenir la capitale du plus grand empire pré-colombien d’Amérique du sud, l’empire Inca.

Nous arrivons à Cuzco après un court séjour à Puno, sur les rives du lac Titicaca, côté péruvien. Ce qui nous frappe en entrant au Pérou, c’est d’abord le niveau de développement touristique. A l’hôtel, au restaurant, on nous parle en anglais. Dans la chambre, l’eau chaude et le chauffage fonctionnent à peu près (il faut insister un peu quand même). Dans les rues de Puno, des dizaines d’agences proposent des excursions dans les îles voisines du lac. Enfin, dans les villes de Puno comme de Cuzco, nous croisons un grand nombre de voyageurs avec un guide du routard sous le bras. Le Pérou, une destination sud-américaine, prisée des Français ?

Autre surprise, la nourriture. C’est encore un peu tôt pour le dire vraiment, mais je pense qu’on va se régaler ! La cuisine semble inventive et variée.

Voici un plat de raviolis farcis à la truite du lac Titicaca avec une sauce à la crème aromatisée à la vodka …

Le trajet Puno-Cuzco est peut-être notre dernier grand parcours en bus du voyage. Il dure sept heures trente au lieu des six heures prévues. Nous ne sommes pas mécontents d’en finir avec de telles durées …

Que dire de ce trajet sinon que les paysages de montagne sont toujours aussi sublimes  …

Si, je remarque aussi que la soute du véhicule sert autant pour les bagages que pour les pièces de viande qui viennent de l’abattoir.

Sur cette photo, on voit dans le tissu le bout de jambe du lama qui a craché sur Isa.

Enfin, ce qui est original dans ce bus, c’est le passage de deux hommes, mi-vendeur mi-charlatan venus à tour de rôle faire un discours debout dans le couloir central, deux heures durant, avant de proposer aux passagers quelques produits de médecine miracle pour soigner les caries, les carences alimentaires, les hémorroïdes, etc … N’oublions pas que le système de santé péruvien est  très éloigné du nôtre … 

Cuzco, capitale de l’empire Inca donc… Dans la ville à proprement parlé, il ne reste pas beaucoup de traces. Disons que les conquistadors espagnols du XVIème siècle ont voulu affirmer leur culture avec force. Du coup, dans le petit centre-ville de Cuzco, on voit surtout des églises : de San Francisco, de Santo Domingo, de San Blas, de Jesus Maria, de la Compania de Jesus, plus la cathédrale … Il n’y a pas que des églises, il y a aussi un très beau couvent, el Monasterio de Santa Catalina.

Ouf, quelques vestiges incas sont encore visibles dans les murs d’enceinte des édifices coloniaux. Une des spécialités des Incas était d’être très fort en maçonnerie (les blocs sont assemblés au milimètre près sans jointure)

Dans ce centre historique, l’ensemble architectural est respecté. Le rectangle de la place d’Armes est bordée d’arcades, ce qui prive les best-sellers de la cuisine mondialisée de leurs enseignes en plastique voyant. Pas de vert et blanc chez Starbucks, pas de rouge et jaune chez Mc Do.

Mac Do, tiens parlons-en. Pour accompagner le Mc Pollo (hamburger au poulet), on peut boire la bebida del Peru. l’Inca Kola.

L’Inca Kola, c’est un soda bien sucré à la belle couleur jaune. Son goût ? Celui d’un bonbon Haribo à la banane. Quel délice … Au Pérou, le soda Inca Kola semble au moins aussi populaire que son cousin américain de couleur brune.

A Cuzco, nous allons deux fois au tout nouveau musée du chocolat. Une première visite permet de s’intéresser à l’histoire du produit. Tiens on y apprend que le gouvernement péruvien incite les agriculteurs à remplacer la culture de la coca par celle du cacao. Encore une pression des Américains pour tenter d’éradiquer la culture ancestrale de la petite feuille verte (Le Pérou = 2ème producteur mondial de feuilles de coca).

La seconde visite, c’est pour participer à un atelier de fabrication. Comme toujours en cuisine, Isa, Lena et Cléo vont suivre le cours pendant que Mady et moi prenons les photos. Elles commencent par préparer les boissons à base de cacao : l’infusion d’écorces de fèves de cacao, puis la boisson dite à l’européenne (cacao, lait, sucre, canelle, clous de girofle) et enfin l’étonnante boisson maya (eau, cacao, sucre, piment et sang humain). Mais aucune des trois filles n’est volontaire pour donner le dernier ingrédient de cette breuvage, historiquement utilisé comme offrande divine.

Viennent ensuite les bouchées au chocolat. Le mélange épais de cacao et de sucre a été mixé durant vingt-quatre heures.  Elles y ajoutent des « topics » comme de la poudre de noix de coco, de quinoa, noix du Brésil, cacahuètes, amandes, m&m’s …

On laisse refroidir, on démoule, on emballe et ça donne cela  :

Voilà pour cette sympathique étape péruvienne …

A propos des défis maintenant : se baigner dans le lac Titicaca, même si l’eau est froide, c’est vraiment facile. C’est pour cela qu’on ne l’a pas fait. Les chansons, les prénoms, on s’en occupe. En revanche, s’habiller en tenue traditionnelle chola avec le chapeau-melon … Franchement, comment voulez-vous qu’on fasse, comment trouver de tels vêtements ?

Trop difficile …

A moins que …

Bon allez, on fait un effort … On relève le défi !

Et voilà !

Voici Cléo en tenue de fête de chola avec la jupe et les sur-jupes (appelée pollera), les tresses jointes par la touffe de laine noire (la pocacha), le châle (phullu) et le chapeau-melon. Manque seulement l’aguayo, le carré de tissu coloré, souvent rouge ou marron avec des bandes vertes, bleues et roses, que les femmes portent sur les épaules pour transporter des feuilles de coca, de la nourriture, un bébé …

Et Cléo se plaît à faire tourner sa jupe de chola !

Isa porte le même costume, à une différence près, qui tient à la « situation de la personne ». A vous de deviner où se trouve cette différence et sa signification.

Puis voici Mady : toujours le même accoutrement, avec une sorte de bâton doré en plus. Ce bâton, je ne sais plus ce que ça veut dire. Par ailleurs, a priori à son age, les filles des Andes boliviennes ou péruviennes ne portent pas encore la chola et le chapeau.

Lena porte un costume traditionnel quechua de jeune fille célibataire.

Pour les hommes, les vêtements sont moins spectaculaires. Alors autant choisir, le costume d’une figure du folklore andin, le Rey Caporal ! La cape, les gants et le masque représentent vingt kilos de tissus, de carton et de broderie, tout fait main. Pour le poids, c’est plus que mon sac à dos quechua (quechua de Décathlon, pas quechua du Pérou …).

Pour plus d’information sur le Rey Caporal, voir : http://www.museodelacoca.com/rey-caporal-en.html

Voilà pour le défi. Pas mal non ?

Et merci au Musée de la Coca et des Costumes de Puno.

A bientôt. Fred

10 réponses à “Cuzco, le nombril du monde

  1. La photo de Cléo m’a valu un bon fou rire : elle ressemble à Willy Wonka !!! A croire que c’est ton père qui t’a coiffée… Fred en Louis XIV sud-américain est pas mal non plus. Bises

  2. Extra ces « déguisements »: Mady ressemble un peu à Dupont avec un sceptre, Lena en a perdu ses mains, et Fred… prêt pour le marathon du médoc?
    Pauvre lama cracheur dont la papatte finit dans le coffre😦
    Et aussi, ces raviolis…: original mais ça a l’air aussi lourd que ton costume, Fred!
    Allez, M-1, courage!

  3. Lucette et Jacques MARTIN

    Ah, un nouveau cours de cuisine et avec du chocolat cette fois, intéressant mais à vrai dire, je préfère les recettes des bouchées plutôt que celles des boissons…
    Cléo, tu es superbe dans le costume traditionnel « chola » avec le chapeau-melon.
    Est-ce la hauteur du chapeau- melon qui définit la situation de la personne ?
    Dommage que vous ne puissiez ramener un échantillon de ces
    magnifiques costumes.
    A bientôt.
    Grosses bises à tous les 5.
    Mamie Luce.

  4. bonjour ! vs êtes super en costume !! les photos sont magnifiques les commentaires tjrs aussi intéressants🙂 je vous embrasse fort

  5. grandioses ces costumes , magnifiques , haut en couleurs ; que de découvertes ! les chocolats sont ils bons ? magnifique tour du monde que de souvenirs ! découvertes en tout genre , quelle chance ; bises à vous 5 à +bonne continuation .

  6. Alors la, moi je dis BRAVO. Mission accomplie et de belle façon. Vous etes tous splendides et rigolos….Biz

  7. Quels beaux costumes !… Ils sont très seyants et vous vont à ravir… Pour la différence entre celui d’Isa et Léna, j’opte pour la couleur du chouchou au bout des nattes…
    Quant au plat de raviolis, il semble très très riche… Des calories pour vous reconstituer après la quinzaine réfrigérée que vous venez de traverser…😉 Bises à tous

  8. Pas tres pratique cette tenue pour jouer au foot, pourtant les péruviens nous réussissent pas vraiment… ils doivent être très fort en vérite.
    Sinon pour le chocolat andin vous auriez pu garder un peu de sang de Bernard le tout nouveau copain d’Isa.
    Ici tout à bien, Montpellier devrait faire le boulot et emporter le titre, les quataris se posent des questions, La brune ne s’en pose pas, la routine quoi…
    Bises ensoleillées
    Jmtt & crew

  9. Bravo pour le défi, les filles sont magnifiques et Fred grandiose, dommage pour les baskets! Cette étape promet de superbes photos.
    Bises

  10. Super , le défi des costumes a été relevé au-delà de mes espérances .
    La différence de costume d’Isa tient dans la hauteur du melon et sa « pendouille » sur le côté pour signifier sa condition d’épouse , je pense .
    Vous êtes tous magnifiques !!!
    Mady qui tient un genre de sceptre et toi Fred vêtu comme un roi .
    Ouf , tu n’as pas de couronne .
    Magnifique ,toute cette broderie artisanale .
    Bises à vous 5 .
    Huguette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s