Archives quotidiennes : 3 janvier 2012

Selamat tahun baru !

 

 Selamat tahun baru ! c’est « bonne année » en malais.

Nous vous souhaitons à tous une très belle année 2012, pleine de découvertes, de rencontres et de bonheur.

Mais revenons quelques heures en arrière. Pour nous, après Koh Lanta, le 31 décembre a été digne d’une émission de Pékin-Express !

En effet, nous devions quitter la Thaïlande pour rejoindre l’île de Langkawi, la plus au nord de la Malaisie, juste après la frontière.

Fred était sceptique sur le bon déroulé de ce parcours. Ce transfert supposait plusieurs moyens de transport et notre interlocuteur n’était pas très précis sur les horaires et les lieux de changement. L’enjeu était pourtant de taille : il fallait quitter le pays à tout prix le 31 décembre, notre autorisation de séjour en Thaïlande expirant à cette date.

Bref, réveil matinal à 6h30, petit dej’, puis tuk-tuk jusqu’à l’autre bout de l’île de Koh Mook, long tail boat sous la pluie jusqu’au continent, puis premier mini-van pour aller jusqu’à Trang. Tout s’enchaîne bien, on prend un deuxième van à Trang pour aller jusqu’à un port au sud de la Thaïlande. Ici, nous sommes obligés d’attendre le ferry de 16h car celui de 13h30 vient de nous passer sous le nez. Bref, arrivée à 18h à Langkawi après 12h de transfert… Pas de drapeau rouge, ni de Stephane Rotenberg à l’arrivée, mais on est content d’être arrivé et de prendre une bonne douche avant d’aller faire la fête.

Mais en fait, ici, à Langkawi, le 31 décembre ressemble à n’importe quel jour de l’année : la ville est envahie par les touristes malaisiens qui viennent profiter de cette immense zone commerciale détaxée, mais peu de restaurants, pas de menus de fête, pas d’excitation, ni de décoration dans les rues…

 Nous finissons pourtant à nous régaler de spécialités indiennes.

Nous voici à nouveau en pays musulman et on se croirait vraiment en Indonésie : femmes voilées, restos de rue (warungs), appels à la prière, cuisine malaise très inspirée de son homologue indonésienne avec le fameux Nasi Goreng. Même la langue est très proche : les quelques mots indonésiens que nous avions appris nous servent parfaitement pour dire bonjour, au revoir, merci… Ca bluffe les malaisiens !!

 

Langkawi, c’est aussi un archipel d’une centaine d’îles, dont trois seulement sont habitées.

De belles plages, mais aussi un massif de montagnes qui nous donne l’occasion de faire une petite sortie de ski. C’est inespéré dans la région, alors on se laisse tenter. Nous ne sommes pas déçus, malgré le brouillard au premier tronçon du télécabine.

 

La forêt est comme souvent impressionnante de densité et de diversité.

Au départ du télécabine, il y a pas mal d’attractions. Les enfants jouent avec des petits lapins. « Dis maman, on pourra avoir un lapin quand on rentrera à Marseille ? »

« Non !!! Pas plus que les chats, chiens, et autres singes rencontrés jusque là. »

 

Voilà, l’année 2012 démarre tranquillement. Nous partons demain pour l’île de Penang, dernière île asiatique de notre périple.

Isa

PS : l’album photo de Thaïlande sud est en ligne. Avis aux amateurs d’îles, de plages de sable fin, d’eau cristalline et de couchers de soleil.

Publicités