Du massage thaï au bateau sur le Mékong

A Chiang Maï, nous poursuivons notre découverte des activités proposées aux touristes. Isa et moi testons le massage thaï. Il y a les massages bon marché des nombreux bars qui s’animent le soir. Ils sont proposés par des jeunes filles légèrement vêtues : cette spécialité thailandaise semble encore tenace malheureusement … Puis il y a les massages proposés par des centres habilités.

Un après-midi donc, nous laissons les filles à la guesthouse pour aller au Sheeva Spa. Des massages, j’en ai expérimenté pas mal : chez un kiné pour la rééducation, en thalasso, après les marathons, … C’est toujours agréable. Mais le massage thaï traditionnel, ouah … Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre … J’aime bien les messages toniques, en profondeur.

Une jeune thaï nous accueille très poliment, nous demande de passer en salle d’attente. Lumière tamisée, musique douce. On nous apporte une boisson parfumée au goût de miel. Voilà pour l’ambiance.

 

On nous lave les pieds dans une bassine d’eau tiède dans laquelle flottent de belles fleurs colorées. Puis nous sommes invités à remplir une espèce de questionnaire médical qui se termine par  : « comment aimez-vous vos massages ? Doux, moyen ou fort ». Isa choisit « doux ». Nous pensons à la cuisine : un plat thaï peu épicé est pour nous très épicé. Un plat thaï épicé est immangeable. J’hésite puis coche finalement « moyen ». Pouie, la masseuse, une fille qui mesure 1,50 m pour un poids de sans doute 40 kg vient me chercher pour rejoindre la salle de massage. A ce moment-là, je regrette de ne pas avoir choisi l’option « fort ».

Allongé sur le ventre, le massage commence. Très vite, Pouie monte sur la table et va travailler dans des positions inattendues et avec une force incroyable. Elle utilise ses pouces, ses doigts et la paume de ses mains. Mais elle se sert aussi de ses coudes, ses genoux, ses pieds, ses avant-bras et son menton. Je suis souple comme un roseau et je me demande plusieurs fois si quelque chose ne va pas casser. Durant plus de 2 heures, ça tire, ça presse, ça roule, ça pince, ça tord, ça craque, ça martelle, ça tend, ça détend. Je disais : j’aime bien les messages toniques, en profondeur … Quelle expérience ! Un seul regret : j’aurais dû prendre le forfait 4h30. La cuisine est un art en Thaïlande. Le massage en est un autre. «Relax for a longer life » est le slogan du centre de massage Sheeva Spa. 

Après cette dernière spécialité de Chaing Maï, le 30 octobre, nous partons en périple direction Luang-Prabang, dans le nord du Laos. Nous mettrons 4 jours avec des étapes à Chiang-Raï, Houesaï et Pakbeng. 4 jours à emprunter divers véhicules que nous partageons avec des villageois et d’autres voyageurs.

A Chiang-Raï, nous prenons 2 h pour nous balader dans la ville, qui nous paraît très agréable : temple bouddhiste thaï, tour d’horloge, marché de nuit.

 

 Le lendemain, nous prenons un bus local et arrivons à Chiang Khong. Un tampon thaïlandais sur notre passeport, 5 minutes de traversée du fleuve frontière puis à nouveau un tampon pour entrer sur le territoire du Laos. Au passage, on laisse aussi 150 USD. Le fleuve frontière, c’est le célèbre Mékong, LE grand fleuve d’Asie du sud-est.

A Houesaï, c’est l’occasion de rencontrer les premiers laotiens.

 

Le coucher de soleil a quelque chose de magique. Vue sur le Mékong depuis le Laos. En arrière-plan, c’est la Thaïlande. 

 

Pour aller de Houesai à Luang-Prabang, le plus simple n’est ni l’avion, ni le bus, ni le train. Au Laos, le réseau de communication est pauvre et l’axe majeur, c’est le Mékong. Nous voici donc embarqués à bord d’un « slow boat » qui descend le fleuve. Le trajet de 300 kms va durer environ 16 heures, réparties sur 2 jours.

 

C’est un bateau tout en longueur, de 50 mètres environ et large de seulement 3 mètres. Toit en dur et ouverture sur les côtés. A l’avant, deux pilotes se relayent au gouvernail. A l’arrière, on trouve le bar puis les toilettes puis la « bagagerie, » puis la « salle des machines » visitable par tous.

 

 Pour les passagers, c’est un peu la disposition d’une cabine d’avion. Ca c’est pour les occidentaux. Pour les locaux, c’est sans doute beaucoup moins cher, mais aussi beaucoup moins confortable : il y a un espace de 20 m2 dans lequel on s’assoit ou on se couche … C’est un peu la promiscuité. Mais pas de roulis, donc pas de malade, c’est déjà ça …

 Assez rapidement, c’est-à-dire au bout de 2 heures, le paysage est vraiment superbe. Des montagnes de jungle descendent vers l’eau café au lait du fleuve. Régulièrement, de belles plages de sable clair s’étendent devant des cabanes de pêcheurs … Et en plus, il fait super beau.

Sur cette partie, aucune route ne longe le fleuve. Seulement quelques pistes rejoignent les très rares villages. Ce tronçon de Mékong a vraiment une allure de bout du monde. J’adore. Isa apprécie aussi beaucoup les paysages mais fait remarquer avec beaucoup de justesse que « c’est un peu toujours le même … ».

Parmi les villageois, il y a toutes les générations.

 Isa observe notamment deux mamans qui ont embarqué avec leur nourrissons. Voilà quelques remarques qu’elle se fait : ici, les bébés n’ont pas de couches. C’est sûrement trop cher. Donc lorsqu’un bébé fait pipi, on lui quitte son short, lui en remet un qui a séché du dernier pipi : pas de lingettes, pas de liniment, le short n’est pas rincé avant d’être remis… On vous laisse imaginer quand c’est la grosse commission…

Les poussettes, sièges-autos et autres cosy n’existent sans doute pas ici : les enfants sont portés dans un foulard noué en bandoulière toute la journée : ils y prennent le sein, y dorment, y jouent. A se demander si on en fait pas trop dans nos pays…

Lena, Cléo et Mady s’occupent assez bien, en tout cas beaucoup mieux que ce qu’on imaginait. Elles ont l’occasion d’initier les petits laotiens au Uno ou à la Nintendo DS. Succès garanti.

 

Au bout de quelques heures, les gens se lèvent, changent de place. Beaucoup essaient de dormir. A la mi-journée, on sort les sandwichs et les boulettes de riz gluant. Après deux jours de voyage, on a l’impression de connaître tout le monde : les couples laotiens très discrets, les jeunes américains qui boivent 5 bières lao chacun par jour (70 cl la bouteille quand même !), le papy et son chapeau, les routards qui jouent aux cartes, ceux qui restent le nez dans leur bouquin …

Les enfants jouent beaucoup : dessins, petits soldats, camions de chantier et pour finir avions en papier. Le jeu des avions anime une bonne partie des passagers : « everybody makes a plane ! ».

Le 2 novembre à 17h, nous débarquons enfin à Luang-Prabang. Notre entrée au Laos a été magnifique. Ce trajet en bateau fut une épreuve de patience. Nous avons maintenant cinq jours pour découvrir Luang-Prabang, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Fred.

 Devinette : après 6 pays, le Laos est le 1er pays que nous traversons dans lequel on retrouve une « régle de vie» qui est la même qu’en France. De quoi s’agit-il ?

16 réponses à “Du massage thaï au bateau sur le Mékong

  1. bonsoir!!! j’imagine que les massages étaient un moment inoubliable parmi tant d’autre ! et vous devez vs régalez avec la cuisine d’ailleurs quel est le plat préféré des petites?? bonne continuation et énorme bisous

  2. superbes frimousses de cleo et mady sur la 1ère photo du laos …. et la photo du petit mignon lové dans l’épaule de lena est bien émouvante ! 2 jours de slow boat : ça c’est une super expérience de voyage ! thumbs up! je tente ma chance pour la règle de vie : la laïcité? (on en parle bcp ici en ce moment)
    grosses bises à tous les 5!

    • Pendant ces 2 jours sur le Mékong, j’ai pensé plusieurs fois à la descente de l’Ardèche, très similaire : rapides toutefois un peu moins forts et pas vu de sources d’eau froide sur les rives pour le pastis. Fred

  3. bonjour à vous 5 pour la devinette pas de réponse , le flou ! ….les massages thailandais ceux qui ont eu la chance de connaitre , il parrait que c’est extra ! la traversée du Mékong a été long , mais les filles ont su s’occuper , et prendre patience , j’en connais une Noémie pour ne pas la citer , elle aurait pourri tout le monde (rire) , je n’ose pas m’imaginer l’ambiance sur ce bateau .c’est bien d’avoir les yeux ouverts sur tout , et comparer les différences de chaque population , Isa a raison de dire que l’on se complique la vie (rire), mais bon sans trop etre maniaque , il faut un minimum d’hygiène .à très bientot de vos nouvelles , et d’autres découvertes , et belles photos.

  4. On a bien compris que Fred a beaucoup apprécié le massage thaïlandais…
    Vous voilà au Laos, un des pays les plus pauvre du monde. Aussi, pour pallier au manque de nourriture, les laotiens
    font l’élevage des insectes (en particulier les criquets, c’est plein de protéines). On les sert grillés. Est-ce que ça vous dit , Lena,
    Cléo et Mady, les criquets grillés ? Essayez, il parait que ça a un petit goût de noisette…
    Pour la devinette, rien ne me vient à l’esprit.
    Bonne continuation.
    Grosses bises à tous. Mamie.

    • Réponse unanime des filles : on ne veut pas gouter les criquets grillés !
      Mais peut-être ont-elles mangé du chien ou du chat sans le savoir…
      Hier soir, on était dans un resto végétarien avec une famille belge rencontrée en Thaïlande et on a mangé du poulet végétarien ! C’est quoi à votre avis ?

  5. Les massages thaïlandais vous ont plu, nous avions testé les mêmes au Vietnam et Gilbert n’avait pas bien aimé les massages trés appuyés avec les talons sur son dos fragile ! Moi si. Je vois que les filles ont eu beaucoup de succés avec la DS et qu’elles ont pu jouer au Uno avec les autres enfants , comment s’y sont-elles prises pour qu’ils comprennent les règles du jeu ? Quant à la devinette, j’opterai pour la conduite à droite, mais rien de moins sûr. Bisous à tous les cinq.

  6. Alors moi, j’avais choisi une formule « Harmony », c’est à dire massage des pieds, du corps avec de l’huile chaude, des épaules et de la tête. J’ai eu droit aussi à quelques manipulations quasi-douloureuses, mais ce fut toutefois un grand moment de relaxation.

  7. Tu as raison Isa, cette ballade en bateau m’aurait bien plu (à part le manque de confort peut-être). En tout cas, plus que la montée dans les volcans. Tu m’annonces un séjour de 5 jours au Laos. Vous allez rater Marlène qui part au Viet-Nam le 6. Mais je me trompe certainement quelque part.
    Enfin, pour la devinette, ne serait-il pas question de la pratique de la langue française ?, ce pays ayant été une colonie jusqu’en 1953-1954.
    J’attendrai la réponse officielle.
    Jack

    • Marlène doit arriver le 8 à Hanoï, nous le 7. Enfin, si on y arrive tous car Fred vient de s’apercevoir que son Visa était erroné (mauvaises dates et mauvais numéro de passeport). Il doit en refaire faire un en urgence auprès du Consulat du Vietnam à Luang Prabang dès demain matin.
      Affaire à suivre. Sinon, il restera au Laos et on se retrouvera au Cambodge !

  8. Isa raconte nous ton massage doux..! Superbe ce voyage sur le Mékong, le moteur du bateau a l’air un peu rudimentaire, mais l’essentiel est d’avancer. Je viens de visiter les sites sur Luang-Prabang et alentours, vous allez vous régaler. Pour la règle de vie, pas trouvée. Il y a en a beaucoup, donc…. Avez vous pris vos boules de pétanque? Biz a tous

  9. super expérience, par contre le massage doux quand est il ??
    pour la devinette je donne ma langue à Réglisse.
    2 jours de croisière …. c’est sure qu’il faut de la patience!! …. mais vous savez profiter de tout les instants pour partager avec la population c’est admirable.

  10. Isa a tout d’une  » star cocoonnée  » dans l’attente du massage!
    Superbe l’expérience en bateau ! Lena , je vois que tu as adopté un Gatien laotien avec ta DS.Pour la devinette , je ne cherche même pas car j’ignore qu’en France nous avons une  » règle de vie  » , pays de toutes les libertés . Je suis impatiente de connaître la réponse .
    Bises à vous 5
    Mamie

  11. Pour la devinette, je donne ma langue au chat !… et bravo pour les filles qui ont su nouer des contacts avec les petits asiatiques. Et au fait, les massages pour Isa, c’était comment ? Poursuivez bien ! Bises à tous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s