Archives quotidiennes : 29 mars 2012

Les monnaies du monde

Salut c’est Cléo. Depuis que nous avons commencé le voyage, je fais la collection des monnaies des pays visités. A chaque fois, je récupère auprès de maman ou de papa un des billets qui a le moins de valeur.

En Afrique du sud, c’est le rand. Sur les rands, on peut voir les animaux d’Afrique. Mon billet a un rhinocéros, c’est un billet de 10 rands.

En Namibie, ce sont des dollars namibiens. J’ai aussi un billet de 10, et sur celui-là, il y a des springboks.

Ce qui est étonnant en Namibie, c’est qu’on peut payer avec des dollars namibiens ou des rands sud africains. D’ailleurs, une fois, on voulait acheter du bois pour faire un barbecue, mais papa n’avait plus de sous, parce que nous étions à la frontière. Comme j’avais mon billet de collection et qu’on allait revenir en Afrique du sud, je lui ai donné mon billet de 10 rands. Comme ça ne suffisait pas, papa a donné un billet de 5 dollars américains, mais la vendeuse a dit qu’il était faux. Pour qu’on puisse quand même faire notre barbecue, la vendeuse a baissé le prix et a accepté de prendre juste 10 rands.

Au Botswana, on paie avec des pulas. J’ai encore un billet de 10.

Pour Hong-Kong, j’ai un joli billet rose et violet, il vaut 10 dollars hongkongais.

En Indonésie, c’est les rupiah. J’ai un petit billet de 1 000 rupiah, ça vaut presque rien car il faut 12 000 rupiah pour faire un euro.

En Thailande, on voit toujours le roi de Thaïlande sur les billets. Ce sont des baths. Le roi de Thaïlande a le même âge que mamie Andrée et s’appelle Bhumibol. Papa dit qu’il a un air de l’animateur Jean-Luc Delarue, mais moi je ne le connais pas.

Au Laos, on utilise des kips.

Au Vietnam, la monnaie c’est le dong. Sur mon billet, il y a un portrait de Ho Chi Minh. En gros c’est le Che Guevarra du Vietnam. Mon billet est de 10 000 dongs. A votre avis, combien faut-il de dongs pour faire un euro ? (Marlène et Bertrand, ne répondez pas s’il vous plaît).

Après le Vietnam, nous sommes allés au Cambodge. Au Cambodge, il y a quelque chose de spécial. La monnaie, c’est le riel, mais dans les distributeurs, on ne peut retirer que des dollars américains. Après la guerre, les américains ont aidé le Cambodge pour la reconstruction du pays, et ont donné des dollars. Un euro = 5 000 riels environ. Voici un riel avec un dessin de la porte de Angkor Thom.

En Malaisie, c’est le ringgit, j’ai un billet de 1 ringgit.

A Singapour, c’est le dollar de Singapour. J’ai un billet de 2 dollars et je l’aime bien car il est lisse.

Pour l’Australie, j’ai un joli billet rose de 5 dollars australiens avec un portrait de la Reine Elizabeth, parce que le Chef d’Etat de l’Australie, c’est aussi la Reine du Royaume-Uni.

En Nouvelle-Calédonie, direction les plages avec des francs pacifiques. C’est la France, mais ils n’utilisent pas l’euro. J’ai un billet de 500 francs pacifiques. D’un côté, il y a un sosie de Jamel Debbouze et de l’autre, la « plage des billets de 500 francs ».

Nous sommes restés un seul jour au Chili, mais j’ai déjà mon billet. C’est un billet de 1 000 pesos chilien. Il est beau, vert et lisse. Sur une face, on voit les Andes et des lamas.

Pour l’argentine, j’ai un billet de 5 pesos argentin. Il n’est pas très joli.

J’ai aussi une petite collection de faux billets que nous avons acheté à Hanoï. Les gens les utilisent en les brûlant pour les offrandes. J’ai des billets de 50 euros, 100 euros, 500 000 dongs, 100 dollars américains et un billet de 2 dollars américains complètement doré, on dirait qu’il est en or.

Réponse à la devinette de l’article précédent : nous avons mis 5 minutes pour manger le pot de glace.

Nouvelle devinette : à votre avis, quelle est la valeur en euros de ma collection de vrais billets ?

A bientôt. Cléo.