Archives de Catégorie: Thaïlande nord

La cuisine, un des arts de la Thaïlande

Après Bangkok, nous voici à Chiang Maï : outre les treks, cette petite ville de 200 000 habitants environ, offre de nombreuses activités. Aussi, nous installons-nous pour quelques jours ici, dans une guesthouse sympathique.

Cléo et moi avons très envie d’aller suivre un cours de cuisine thaï. Finalement, toute la famille se rend à la « Smart cook thaï cookery school » pour une matinée intense : tout commence par la visite du marché local pour découvrir les saveurs des produits couramment utilisés : herbes aromatiques comme la citronelle, différents basilics, la coriandre, des épices comme le turméric, le gingembre frais et des légumes qu’on ne trouve en France que dans les magasins asiatiques.

 

 Puis vient l’heure de la pratique sur les conseils de Mehee : Lena et Cléo sont très appliquées et malgré un cours dispensé en anglais bien évidemment, elles comprennent très bien et sont très autonomes.

 

Après quelques heures, vient le temps de la dégustation de nos plats : soupe aux crevettes, soupe de poulet au lait de coco, phat thaï, poulet aux noix de cajou, inévitables nems aux légumes et quelques desserts : bananes au lait de coco, bananes frites et nems à la banane : vous l’aurez compris, vaut mieux aimer ce fruit par ici !

 

 

 

 

Pour vous faire partager ce bon moment, voici la recette du Phat thai, un des classiques de la cuisine thaï, que nous avons pris soin de traduire pour vous. A vos woks, et envoyez-nous la photo de votre plat !

Ingrédients pour 1 personne :

  • 50 g de nouilles de riz étroites (attention, pas de vermicelles, mais plutôt des linguines en pâte de riz…),
  • 50 g de poulet coupé en fines lamelles (ou de crevettes),
  • 20 g de tofu ferme, coupé en petits dès,
  • 10 g d’oignons nouveaux, coupés en tronçon de 3 cm de longueur,
  • 30 g de pousses de soja,
  • 6 ou 7 petites gousses d’ail,
  • 1 œuf,
  • 3 cuillères à soupe d’huile (ici, c’est de l’huile de palme, mais l’arachide doit convenir. Pas d’huile d’olive!),
  • 2 cuillères à soupe de sauce d’huitre (ou sauce aux champignons),
  • 2 cuillères à soupe de Nuoc Mam (ou sauce soja),
  • 1 cuillère à soupe de sucre,
  • ¼ de tasse de d’eau. 
  • Faire chauffer l’huile dans un wok à feu moyen.
  • Frire le tofu jusqu’à ce qu’il dore. Ajouter l’ail et le frire jusqu’à ce que ça sente l’ail.
  • Ajouter le poulet et le faire cuire (il doit rester blanc, ne pas dorer). Mettre tout ça de côté dans un coin du wok.
  • Casser l’oeuf dans le wok, éclater le jaune et l’étirer vers l’extérieur du blanc sans tout mélanger, découper avec une spatule en petits morceaux et mettre de côté.
  • Verser la sauce d’huitre, le nuoc mam, le sucre et chauffer.
  • Y ajouter l’eau et les nouilles, les faire cuire jusqu’à ce qu’elles soient tendres (elles doivent avoir absorbé le liquide), mettre de côté,
  • Tout remettre au centre du wok, y ajouter les pousses de soja et les oignons et sauter quelques minutes.
  • On peut rajouter une cuillère à soupe de sauce tamarind.
  • C’est prêt !

Remarque : on peut saupoudrer quelques cacahuètes pilées, du piment, des crevettes séchées, ou du citron pour personnaliser votre plat.

Et pour conclure, on a fait la connaissance pendant ce cours d’une participante très gentille avec les filles, Leni,  star du petit écran au pays de Galles puisqu’elle y présente là-bas une émission TV pour enfants ! Encore une rencontre imprévue bien sympathique…

 Isa, relue et validée par Cléo

 

 

Publicités